La nuit est une île et je nage pour rejoindre son rivage, 

Chavirée de la journée remplie de cris, de douleurs et d’incertitudes.

La nuit me prend comme je suis, dans mon costume natal, 

avec mes peurs et mes questions, ne m’en pose pas,  

elle m’accepte comme je suis et ne me juge pas.

Toi, couleur de nuit, tu m’accueilles sans un mot dans tes bras chauds et sensuels. 

Ton regard suffit, je comprends que tu me protèges d’un sourire.

Tu es mon soleil dans cette nuit, 

la chaleur qui t’accompagne ne me brûle pas, 

elle me réconforte. 

La nuit est à nous.

%d blogueurs aiment cette page :