Dans les méandres de sa création,

S’immerger dans l’immense forêt de son inconscient. 
Travailler sa matière,

Explorer ses entrailles
.
De l’esquisse à sa toile,

Parcourir le fil de soi
.
Tâtonner de l’ombre à sa lumière,

Pour s’échapper du doute à sa libération,

Enlacée dans les bras tortueux de son imaginaire. 
Est-ce un rêve ou un cauchemar ?

Visions sombres et mélancoliques
.
Enfin une délivrance vers sa lumière
.
En finir avec sa nuit
.
À l’orée du bois, la lueur d’un espoir

Ne plus chercher,

Trouver sa délivrance.

La musique de sa légèreté,

Trouver son sanctuaire. 

%d blogueurs aiment cette page :