Confinement saison 3, la saison de trop ?

Saison 1 de cette nouvelle série au nom barbare « pandémie : Covid 19 » et mondialement suivie, nous avait tous surpris.

Un méchant virus venant de l’empire du Milieu, transmit, selon les complotistes, par un pangolin ou peut-être une chauve-souris.

C’était nouveau ce confinement.

Tout s’est arrêté ou presque, car la fabrication des denrées vitales, telles que le papier de toilette ne devait stopper sous aucun prétexte.

Il y a quand même des priorités dans ce monde capitaliste.

Le bouton « pause » sur la télécommande de la mondialisation a été enclenché pour quelques semaines.

Nous sommes restés chez nous, en télétravail pour les moins chanceux,

ou à écouter la nature et les oiseaux libérés de l’empreinte catastrophique de l’homme pressé et soi disant « civilisé », tout en gardant un œil sur Netflix et sur le four à pâtisseries.

Drôle de vie !

Saison 2

On prend les mêmes et on recommence « à peu près ».

Un confinement qui ressemble plus à une convention d’attestation de sortie où l’on ajoute un peu de langage de technocrate « ce n’est pas un échec, ça n’a pas marché ». Tout cela pour sauver la juteuse période de Noël.

L’intrigue n’est pas au rendez-vous, les fans sont déçus !

Saison 3

Les scénaristes sont fatigués ! Il serait grand temps d’en changer ou mieux de ne pas renouveler cette série « catastrophe » qui s’épuise en ne trouvant comme rebondissement que la fermeture des magasins Ikea.

La cruauté de ces clowns enfermés à l’Élysée n’a donc aucune limite ???!!!

Quelle trött[1]!

J’aimerais aussi que nous puissions passer à autre chose, une comédie romantique par exemple, où les personnages principaux tomberaient amoureux de notre belle planète et mettraient, par la même occasion, les méchants pollueurs et les despotes modernes, en prison.

On peut toujours rêver.

En attendant cette nouvelle série avec impatience, je vais de ce pas suivre à la lettre le super protocole qui évite toutes transmissions du virus dans les écoles, les transports en commun, mais apparemment pas dans les magasins Ikea : je vais donc « ouvrir la fenêtre » et respirer l’air qui provoque chaque année, à cause de la pollution, beaucoup plus de morts que le covid-19. 

je vous offre une petite citation d’un grand Monsieur pour finir ma chronique :  » la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ». Albert Einstein


[1] Fatigue en suédois

Cet article a 4 commentaires

  1. Céline Huber-de Bernardo

    J’aime. J’aime beaucoup.

  2. J’aime beaucoup cette citation d’Einstein. Et nos dirigeants auraient besoin de suivre Gandhi «  »Montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre, c’est la seule ».

Laisser un commentaire