Joyeuse quarantaine !

Waouh, qui aurait cru possible de confiner, pendant 40 jours, le peuple le plus râleur de la planète ? Et pourtant, nous fêtons aujourd’hui notre quarantième anniversaire ! Je nous félicite — à quelques exceptions près — quel talent ! Bravo à celles et ceux qui ont réussi à ne pas trop casser les oreilles de leurs voisins.Lire la suite « Joyeuse quarantaine ! »

Fuir le bourdon

Bzzz bzzzz Je marche pour dérouiller mon corps de confinée. Un bourdon vole autour de moi, bzzz bzzz. Il assombrit mes pensées alors, j’accélère le pas. Heureusement, je ne croise personne dans les rues. La pluie intense a fait fuir les derniers passants, ceux qui joggaient ou se risquaient dehors pour remplir leur caddie deLire la suite « Fuir le bourdon »

Vacance

Vacance n.f. 1. situation d’une place, d’un poste momentanément dépourvu d’un titulaire. Mon cerveau  est en  vacance (sans s donc) pour quelques jours. Ce ne sont pas les idées qui manquent, bien au contraire, mais entre mes rêves très riches et parfois perturbants, mes chroniques quotidiennes et les trois romans en préparation, mon cerveau jongleLire la suite « Vacance »

Entre-deux

Je pénètre dans cet entre-deux Où l’aube, telle une petite mort Ferme le chapitre de la nuit  Et ouvre le chapitre du jour  Entre la volupté et l’extase. L’aube crue entre deux mondes L’un passé l’autre en devenir, Un moment vite oublié En suspension, Mais où tous les rêves sont possibles. L’audace me prend d’allerLire la suite « Entre-deux »

Nico, Manu et le jus de terre.

Le visage balourd des deux gendarmes me dit vaguement quelque chose. J’ai mal un peu partout, comme si j’avais fait un trop long voyage. Tout est confus, j’ai encore de la terre partout sur moi. — Voulez-vous un café ? me demande l’homme qui porte des bottes en cuir aux bouts pointus. Heureusement, j’ai toujours été excellenteLire la suite « Nico, Manu et le jus de terre. »

Oublier les calendriers

Fermer les yeux Respirer Ne plus réfléchir en jours ni en semaines Oublier les calendriers Prendre son envol Regarder les rares passants devenir fourmis S’envoler plus haut Pour suivre la trace des oiseaux Migrer avec eux Se sentir libre Voler toujours plus haut Pour oublier les villes Sentir le vent de la liberté  Jusque dansLire la suite « Oublier les calendriers »