Bollywood night

La chaleur qui ne veut pas diminuer la nuit, ou si peu
met mes nuits à rude épreuve.
Je dors très mal, je me réveille sporadiquement et le matin je suis fatiguée
et déçue de n’avoir pas assez dormi pour rêver.
Je me souviens d’une étude sur des rats (attention passage particulièrement insoutenable pour celles et ceux qui se soucient du bien-être animal !)
Des rats étaient disposés sur des plots au milieu de l’eau. S’ils s’endormaient,
ils tombaient dans l’eau et se noyaient, mais s’ils ne s’endormaient pas,
ils ne rêvaient pas. 
L’étude démontre que les rats préféraient mourir noyés que de ne pas dormir
et du coup, ne pas rêver !

Heureusement pour moi, je ne suis pas née rongeur. Mais je comprends leur douleur.
L’été dans la ville la plus chaude de France,
dormir devient, nuit après nuit, un calvaire !
Mon sommeil est fractionné, mes instants de sommeil sont trop courts
et je ne rêve pas !
Cela m’épuise autant que cela me déprime.
Mais cette nuit, un petit miracle s’est produit.
J’ai dormi plus de trois heures d’affilée et j’ai rêvé…
de Shahrukh Khan en plus.
Quoi, vous ne connaissez pas le Roi, que dis-je l’Empereur du cinéma hindi ?
Qui a joué dans Devdas ou Veer-Zaara pour ne citer que les films les plus célèbres parmi les centaines dont il est le héros.
C’est un cinéma très coloré, musical. Avec des danses indiennes fabuleuses.
Alors, lorsque la star suprême d’un cinéma que j’affectionne tant débarque avec son sourire et ses chorégraphies dans l’un de mes rêves,
j’avoue que le réveil est beaucoup plus doux.

Se réveiller d’un rêve bollywoodien, c’est chanter parmi les étoiles, danser sous la pluie, s’émerveiller de chaque senteur autour de soi et les trouver toutes  enivrantes.
C’est sourire aux passants, même et surtout à ceux qui se sont levés du pied gauche.
C’est ne plus voir les difficultés et les embûches du quotidien,
mais se diriger directement vers sa légende personnelle.
C’est voir la vie en arc-en-ciel et apprécier chaque seconde à sa juste valeur.
Ah ! Si tous les matins pouvaient être comme dans un film avec Shahrukh Khan.

Hélas, la réalité me rattrape bien trop souvent.

Heureusement, il me reste mon imagination !
Shah R

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s