Sous la cascade

Au détour d’un sentier,
Je découvre
une eau bleue comme l’absinthe.
Sans hésitation,
Je plonge dans l’eau fraîche
et je me glisse sous la cascade.
Je laisse s’envoler mes démons,
mes soucis et mes trop nombreuses questions.
J’essaye de noyer mes peines indicibles,
même celles qui s’accrochent,
malgré la chaleur des amis et du soleil.
Celles qui me collent aux semelles
comme un chewing-gum vieux de l’enfance.
Celles qui ne partiront jamais,
parce qu’elles ont construit leur nid de mélancolie
dans mon cœur et mon âme.


La fraîcheur glaciale de l’eau
s’insinue comme une bénédiction,
un baptême pour un nouveau départ
vers la légèreté.
Enfin libérée de ma peine,
l’eau glisse
et je coule
pour toucher le fond de la rivière.
Ceux qui ne sont plus là,
caressent la pointe de mes pieds, 
pour que je remonter à la surface.
Je me hisse plus haut,
toujours plus haut
et je touche les étoiles.

sdr
Sous la cascade

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par Mirelle HDB

conquérante de l'imaginaire

2 commentaires sur « Sous la cascade »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :